Achat de voiture

Actuellement, acheter une voiture en Italie semble être très avantageux d’après les dires et les rumeurs, mais est-ce vraiment le cas ? Ce qui est sûr, c’est qu’on peut le faire. Mais avant d’effectuer cet achat, il faut connaître toutes les règles à respecter et les processus à suivre pour réussir cette acquisition de voiture. Il est aussi primordial de savoir à qui on fait appel pour qu’on ne se perde pas dans cette aventure. Ainsi, pour vous aider à trouver la voiture italienne de votre rêve, quelques conseils pratiques vous sont proposés.

Renseignez-vous sur internet

Avant d’acheter une voiture en Italie, on vous recommande d’aller sur internet pour avoir plus d’informations sur les démarches à suivre. En effet, vous y trouverez des guides d’achat et même des conseils pour faciliter votre tâche. Mais avec les nombres de sites internet sur les voitures qui ne cessent d’augmenter, vous devez être prudent dans leur choix. Ainsi, pour ne pas tomber sur le mauvais site, vérifiez avant tout que les annonces soient accompagnées de numéro de téléphone ou une adresse mail comme cela vous pouvez avoir un contact direct avec le site. N’oubliez surtout pas de comparer les prix proposés sur les annonces avec ceux du marché italien et si l’écart entre les deux est trop grand, le site n’est pas fiable. Sur www.expressdriver.fr, plusieurs annonces pour l’achat de voiture italienne sont disponibles.

Connaître les démarches administratives pour acheter une voiture en Italie

Comme dans tous les pays d’Europe, l’achat de voiture en Italie exige des documents administratifs comme la liberto di circolazione ou carte grise en France. La durée de ce document est illimitée c’est pourquoi il faut mettre au verso le nombre propriétaire appelé « mains ». Il faut également un certificat de propriété qui se présente sous forme de Qr-code. Sachez que vous pouvez demander un certificat d’immatriculation provisoire ww qui vous permet de rouler pendant trois mois en France au cas où la voiture que vous voulez acheter est neuve, mais incomplète aux fins de carrossage.  Si vous choisissez d’importer une voiture d’Italie, mais son dossier d’immatriculation n’est pas encore achevé, le certificat vous permettra de circuler pendant 3 mois. Avec ce certificat, vous pouvez l’exporter si cela est l’objectif de l’achat. Cette demande se fait soit à la préfecture de votre choix soit au service des cartes grises à Paris. En ce qui concerne le contrôle technique, il est acceptable en France, car l’Italie est un pays de l’Union européenne.

Optez pour un achat de voiture chez un professionnel

Importer une voiture d’Italie par le biais d’un professionnel reste très avantageux. Non seulement le prix de vente y est moins cher, mais vous serez assuré sur le bon fonctionnement de votre véhicule, car un concessionnaire ou un garagiste doit vérifier tout avant de le vendre. De plus, il vous offre également une garantie sur les véhicules importés. Cette garantie de 12 mois maximum est souvent incluse dans le prix affiché. De plus, les règles de transactions y sont très bien allégées.